« C’est regrettable pour nous les natifs, de voir la piscine Olympique dégradée » Jean François Williamson, ancien nageur de Fria.

Suite à notre série de reportage sur la situation de la piscine Olympique dégradée et abandonné à elle-même, notre reporter a rencontré ce Mardi 21 juillet, un ancien nageur qui est revenu sur la situation de cette installation sportive.

C’est une situation qui met mal à l’aise les natifs de Fria et les anciens nageurs à l’image de « Francky », la dégradation des différentes infrastructures sportives et culturelles est un autre mal pour la population locale.

Autre fois bien structurée par des Français qui s’occupaient de l’usine de Friguia, depuis la rupture de la coopération entre l’État guinéen et français, les lieux de distraction connaissent aujourd’hui une autre image dans cette ville qui était un carrefour des sports.

« C’est regrettable! Moi j’étais un ancien nageur et Fria que je connaissais depuis longtemps n’a jamais été de la sorte avec les français, les choses allaient mieux, on avait des bons maîtres nageurs qui nous formaient bien et dans ça, beaucoup de jeunes nageurs ont eu la chance de voyager comme maître Gouze, Dane qui connaissaient bien cette installation. On les assistait aussi dans leurs boulots. Aujourd’hui, Fria a perdu sa valeur. On ne sait pas comment les choses se passent, mais c’est regrettable pour nous les natifs de Fria et la ville ne fait que dégrader. Pas seulement la piscine. Elle faisait profiter les enfants des travailleurs et d’autres dans leurs rééducation. À l’époque, à 16 heures ici c’était un grand mouvement et nos autorités sportives et culturelles oublient que le sport développe la connaissance » Jean François Williamson ancien nageur.

Pour rappel, à l’époque des Français, chaque meilleur dans les différentes disciplines étaient récompensés.

 

Source : https://www.djiguiprod.com/