Le HAC reprend, mais avec prudence


Le Horoya AC, déterminé à bien se comporter en 1/2 finale de la Coupe de la CAF, se trouve dans l’impérieuse nécessité de reprendre les entraînements. Cette reprise sera effective ce jeudi 18 juin avec au menu une oxygénation en forêt. Avant cela, nous avons interviewé le médecin chef Yamoussa Soriba SOUMAH sur les mesures prises et la gestion du groupe pendant cette pandémie.

Bien que les joueurs aient été au repos, le docteur assurait un suivi permanent comme il l’indique : « pendant toute cette période j’appelais les joueurs deux fois par semaine pour leur donner des conseils et leur demander de faire beaucoup attention. Il s’est agi d’être rigoureux sur l’application des gestes barrières, surtout de réduire les contacts. En même temps je leur transmettais les statistiques de l’ANSS ( Agence National de la Sécurité Sanitaire) , histoire de leur montrer combien ce virus est dangereux… »

Avant la reprise, il était nécessaire pour les Matamkas de faire un test général des acteurs. « J’avais reçu des recommandations de la FIFA qui nous indiquait ce qu’il fallait pour la reprise des entraînements collectifs, et entre temps le coach Lamine exigeait également qu’on fasse des tests des joueurs et de l’encadrement avant de reprendre » indique le Dr SOUMAH

« Nous avons procédé, à partir du  28 Mai pour le premier groupe et  5 Juin pour le second  roupe, aux tests des joueurs et encadreurs présents, les résultats étant négatifs. Nous allons donc pouvoir reprendre en exigeant les mesures sanitaires édictées par les autorités compétentes ».

Les dispositions sont prises sur les lieux d’entraînement: lavage des mains, thermo flash pour la prise de la température avant et après chaque séance, solution hydroalcoolique, mouchoirs jetables et répartition en petits groupes.

Comment situer l’importance de ces tests pour les sportifs ?
Le médecin répond: « Les diagnostics ont prouvé que 23% des malades hospitalisés pour covid 19 provoque des inflammations du cœur ( myocardite) , qui cause la mort subite  si ce n’est pas détecté et traiter à temps »

 

On le voit, le HAC va reprendre, mais avec prudence

Source link