Melbourne polluée par les incendies, l’Open d’Australie de tennis menacé

La Slovène Dalila Jakupovic titube, la douleur la plie en deux. Impossible de rester debout. La joueuse de tennis s’agenouille. Elle est prise d’une violente quinte de toux. Impossible dans ces conditions de continuer son match de qualifications pour l’Open d’Australie à Melbourne. Elle doit abandonner. « Je ne pouvais plus respirer, je n’arrivais plus à marcher alors j’ai commencé à paniquer parce que je n’avais plus d’air dans les poumons », a confié plus tard Dalila Jakupovic.

Des entraînements suspendus, des qualifications perturbées. Des joueurs préféreraient que le tournoi soit annulé à cause de la pollution due aux incendies. Pour le patron du tennis australien, il n’en est pas question. Pourtant, Melbourne suffoque. Un épais nuage obscurcit le ciel. La pollution est vingt fois supérieure aux normes de sécurité. Les gigantesques incendies qui dévastent le pays depuis des mois ont déjà entraîné l’annulation de plusieurs événements sportifs.

Le JT

Les autres sujets du JT

Source link