Nouveauté – Pyga MoBu, l’exotique…

La dernière fois que nous avions évoqué la marque Pyga dans nos colonnes remonte à un bon paquet d’années… Ce n’est pas pour autant que son activité a cessé. Elle présente justement, et ce malgré le contexte difficile du moment, un nouveau vélo qui devrait voir le jour plus tard cette année : le Pyga MoBu…

Une nouveauté qui déjoue l’actualité et les coutumes mais qui s’inscrit finalement dans des lignes assez communes, malgré un fond plus travaillé… Alors à quoi ressemble-t-il ? À qui s’adresse-t-il ? Comment se démarque-t-il ? C’est parti pour une rapide présentation : de l’histoire et du vélo !

 


Temps de lecture estimé : 5 min – Photos : Pyga Industries


 

 

L’après Morewood…

Les plus jeunes n’ont peut-être pas connu, mais Pyga est né de l’expérience acquise par son créateur, Patrick Morewood, après avoir lancé une marque à son nom.

Morewood donc, était à l’époque – il y a une dizaine d’années – assez bien implantée sur le territoire français et même particulièrement représentée en Coupe du Monde de DH aux mains d’un certain Fabien Pédemanaud, et aussi des Hannah plus tard au sein du team UR…

Plutôt orienté Gravity, elle a, depuis, laissé place à Pyga, plus orientée Trail et All Mountain, mais a cependant conservée ses origines : l’Afrique du Sud, où elle tend désormais à relocaliser ses fabrications par souci environnemental !

 

 

Pyga MoBu

  • Destiné au Trail
  • Pour roues de 29 pouces
  • Débattement AR/AV 135mm/140mm
  • Triangles AV/AR en carbone, biellette alu
  • Reach 480mm en L, offset court 42mm

 

Le Pyga MoBu

Encore à l’état de concept-bike, avec une sortie officielle et des disponibilités prévues plus tard cette année, Pyga présente d’ores et déjà le nouveau MoBu, sous une forme pour le moins déjà bien aboutie :

 

Ce Pyga MoBu offre ici un premier visage. Mais joue aussi la carte de l’ajustabilité et en cache un second, comme Transition aime le faire dernièrement : pour offrir moins de débattement en diminuant la course de l’amortisseur > de 135mm on passe à 118mm, on diminue le débattement de la fourche de 130/140mm à 120mm et le tour est joué. Plus orienté Marathon ainsi, la géométrie suit :

 

En matière de cinématique, il propose une courbe de ratio progressive, avec une progressivité globale d’environ 15%. Récemment YT annonçait la même tendance progressive pour le dernier Izzo de Trail, mais en l’absence de valeurs précises, on ne peut pas juger. Puis, l’anti-squat est particulièrement élevé en début de courbe – autour des 132% – comme d’autres marques s’y essayent maintenant :

 

 

La suite…

Présenté en cette période d’épidémie, le MoBu ouvre la voie pour le reste de la gamme Pyga… Et même si la marque n’est pas la seule, ni la première à aller dans ce sens, la recentralisation de sa fabrication dans son pays d’origine prend tout son sens ici.

Pour le moment, seulement 50 cadres ont été fabriqués sur pré-ventes et seront livrés dès la levée des restrictions commerciales dues au Covid-19. Sa disponibilité devrait donc évoluer, mais le Pyga MoBu restera malgré ça un vélo qui se veut de haute qualité.

Il sera donc vendu uniquement sur commande et fabriqué par lot. Alors peut-être que l’aspect brut restera de mise mais saura aussi séduire ceux qui s’intéressent aux produits rares et exotiques…



Source link