08 Mars : Madame Germaine Manguet, initie un séminaire à l’intention des femmes du sport

Cette journée internationale des droits de femme, le 08 mars depuis 2020 est célébrée sous fond de crise sanitaire liée au covid-19 en Guinée,  mais aussi la réapparition du virus Ebola dans le pays. Malgré cela, quelques associations et ONG féminines ne comptent pas se laisser faire, pour commémorer cette date historique dans la vie des femmes. A cette occasion, Madame Germaine Manguet Sylla, présidente de la commission femme et sport et directrice nationale de l’académie olympique de Guinée, a initiée ce lundi 08 mars, un séminaire à l’intention des femmes sur le leadership féminin dans le sport.

 

 

 

Un atelier tenu dans la salle de congrès du comité national olympique et sportif guinéen (CNOSG). l’initiatrice et présidente de la commission femme et sport revient sur les ingrédients de ce séminaire, en rapport à leurs objectifs.

 

« La commission femme et sport du comité national olympique et sportif de Guinée, est en train de commémorer cette journée, en organisant un séminaire de renforcement de capacité des membres (développement personnel) en leadership. Nous avons également envisager de faire la restitution de l’assemblée générale élective de la zone 2 de Bamako. Parce que, c’était au cours de cette assemblée que nous avons été élues  présidente de la commission ”femme et sport” de la zone 2 composée de huit (8) pays, dont la Guinée. Alors nous allons faire cette restitution et expliquer le challenge qui se pose à nous, les défis à relever, étant donné que nous présidons  les destinées de cette zone en matière de ‘’femme et sport”. Tous les CNO, ont a leur seins des commissions femme et sport. Mais le choix a été porté sur la Guinée pour présider et à travers ma modeste personne. Donc au cours de cette journée, nous allons faire le renforcement des capacités, échanger et restituer. En clair nous ne sommes pas en reste de cette journée », martèle Madame Germaine Manguet.

 

Au-delà de ce séminaire de renforcement de capacités, d’autres événements sont prévus par la commission femme et sport, dans les jours qui vont suivre. Elle d’écrit ces activités comme suit : « Nous avons prévue d’organiser les 24h du sport féminin, y’a également un forum qui est prévu à l’intention des filles  dans le sport, je n’ai pas le plan d’action en main, mais nous aurons trois activités phares. Nous allons célébrer la journée nationale femme et sport qui est un acquis que nous célébrons chaque 27 mars de l’année, cela dépend de nos conditions financières, si tout va bien on le fait le jour même, si on a les possibilités avant on anticipe ou si on a après, on ne manquera de célébrer. De toutes les façons, nous sommes en train de nous organiser pour que ça soit célébrer au cours de l’année. En ma qualité de directrice de l’académie olympique, nous allons organiser aussi la semaine olympique, qui d’ailleurs va connaître la parité 50% des garçons et 50% des filles », déclare t’elle.

 

A rappeler que la célébration solennelle de cette année a été reportée ultérieurement par le gouvernement guinéen, vu le contexte sanitaire qui frappe de plein fouet le pays. Mais malgré  tout ça, les braves femmes guinéennes n’ont pas rester bras croisés, pour célébrer en leur manière cette date qui défend leurs droits.

 

Mohamed Diakité.