Foot à la base : A la rencontre du président de Kimbo FC de Fria !

Situé à 160 km de Conakry, Fria est réputé d’être une ville sportive . Ce qui attire d’ailleurs les investisseurs dévoués pour le sport. En séjour dans la ville des alumines, notre collaborateur est allé à la rencontre du président de Kimbo FC M.Hassane ATIE, un club fraîchement sacré champion de la première édition du Tournoi doté du trophée Colonel Mamadi Doumbouya organisé par les autorités locales de Fria.

Ambition, perspectives et pleins d’autres sujets sont à l’ordre du jour de cette interview qu’il a accordé à notre rédaction, que vous pourrez lire ci-dessous.

Sportsechos.net : Bonjour président présentez-vous à nos lecteurs !

Je m’appelle Attie Hassane, président de FC Kimbo de Fria.

Pourquoi le choix sur une équipe de Fria loin de la capitale guinéenne ?

A. Hassane : ‘’Je suis venu m’installer à Fria pour le petit commerce comme tout le monde d’ailleurs et j’ai vu  la souffrance des enfants qui voulaient jouer au football avec le talent qu’ils disposent, mais les moyens leur manque. J’ai apporté un peu de soutien financier et enfin de compte j’ai décidé de créer une équipe pour moi, jusqu’à devenir une académie.

Vu que suis dedans, il n’y a plus de retour possible en arrière. Vous savez le football c’est comme la recherche du diamant, tu le cherche pendant 20 ans et jour de succès te fera oublié les 20 ans de souffrance. Je suis en train de me battre pour leur épanouissement et promouvoir le bon talent qu’ils disposent. J’ai mis cette équipe en place;  ça fait  maintenant 5 ans et nous sommes sur une  bonne voie de progression”.

Comment Prési parvient à subvenir aux dépenses de l’équipe ?

A. Hassane : c’est à travers mon activité commerciale, que je puisse subvenir aux besoins de l’équipe et les joueurs (équipements, primes). Mais, nous avons un petit problème concernant le terrain pour nos entraînements. L’espace qui nous ai réservé est trop accidenté, ce qui détruit en un temps record les équipements surtout nos ballons et paires de chaussures. Ça nous coûte pas moins d’un million par semaine.

Durant ces 5 ans, j’ai eu une grande opportunité chez Monsieur Antonio SOUARE , un homme très sympa et bien qui aime aidé ce qui sont dans les besoins et cela sans attendre en retour. Je dis merci à monsieur Souaré pour tout ce qu’il a fait pour cette ville et le football guinéen voir l’Afrique. Avec cette opportunité, il (Souaré) m’a dit d’aider les jeunes a réalisé leurs rêves de footballeur…….

C’est quoi l’objectif du président Hassane avec cette académie ?

A. Hassane : Au début c’était un coup de main que je faisais pour eux et aujourd’hui c’est de les former pour qu’ils deviennent de  footballeurs professionnels et monnayer leur talent hors du continent. En plus faire la ville de Fria toujours une pépinière et comme elle l’est déjà. L’image de Fria sera vendue positivement partout dans le monde et c’est ça l’objectif recherché.

Peut-on avoir votre impression sur ce sacre ?

A. Hassane : Je suis heureux très fière  pour mes enfants et c’est ce tournoi qui m’a présenté les fruits que j’ai semé depuis cinq bonnes années. Avec 23 équipes et je termine champion du tournoi qui porte le nom du président de la république de Guinée Colonel Mamadi Doumbouya, c’est une très grande chose pour moi et mes enfants y compris le staff technique. Suis dépassé de la joie, mes remerciements vont à l’endroit du préfet de Fria pour l’initiative qui a été à la hauteur sans faille. C’est aussi le trophée de M.Mamadou Antonio SOUARE

Qu’est-ce qui a permis à votre équipe de finir en tête dans ce tournoi ?

A. Hassane : c’est sur le talent des enfants et le coaching qui ont permis à mon équipe d’être à ce niveau de la compétition.  Aussi , je me suis bien occupé de l’équipe et tout mis à leur disposition c’est pourquoi ce résultat. Avec cette coupe et la qualité de jeu, je n’ai pas jeté l’argent injecté lors de ce tournoi.

Avez-vous un message pour le peuple de Fria ?

A.Hassane : j’en appelle à toutes les bonnes volontés de Fria de prendre soins des jeunes passionnés du football pour le bonheur de cette ville, les talents n’y manquent pas i. Il y’a plusieurs équipes sans moyens et qui, ont besoin de l’aide. J’invite à nouveau les personnes de bonne volonté de leur venir en aide, pour la cause noble de Fria. J’ai vu certaines équipes avec un ballon des enfants qui s’achète à 20 000 ça me fait vraiment mal et même l’eau difficile d’avoir sur le terrain pour eux, c’est dommage.

Merci bien monsieur le Président.
Hassane : c’est à moi de vous dire merci, pour cette opportunité offerte.

L’entretien a été réalisé par notre reporter Ama de Fria ( 624854656), pour www.sportsechos.net.