Mamadou Antonio SOUARÉ : timonier du renouveau du football Guinéen (Par Khalil KABA)

Il a réussi à faire passer un cap important au football Guineen. Grâce à un engagement sans faille doublé d’un patriotisme trop prononcé,  le championnat national est aujourd’hui une référence dans la sous région.

 

De

Mamadou Antonio SOUARÉ est le symbole du renouveau du sport roi en République de Guinée.  Ne pas le reconnaître,  c’est faire preuve d’une grande mauvaise foi. Le Horoya AC est à ce jour cité parmi les clubs les performants sur l’échiquier continental. La construction du centre multifonctionnel de Yorokoguiya est la preuve de l’amour qu’a le natif de Kindia pour le développement du football à la base. La rénovation du stade Général Lansana CONTÉ permet aujourd’hui au Syli National de jouer dans un cadre idéal avec tous le confortsy afférent. A tous les niveaux, le President Antonio SOUARÉ a fait mieux que tous ses prédécesseurs.

 

C’est triste de voir ce mécène  victime de la méchanceté et d’un complot ourdi par ceux qui ont préféré se remplir les poches en laissant le football guinéen dans un pietre état quand ils étaient aux affaires. Les guineens n’ont pas la mémoire courte. Ils savent exactement dans le moindre détail qui a fait quoi et par quel moyen.

 

Cette tradition de vouloir  abattre à tout prix les meilleurs d’entre nous doit cesser. Sous d’autres cieux Mamadou Antonio SOUARÉ serait protégé et célébré n’ont pas à cause de son avoir mais pour son amour pour la Guinée et le football en particulier.

 

Je profite de cette tribune pour remercier ce Guinéen modèle pour tout ce qu’il a apporté pour le  rayonnement de la Guinée à l’international. Ses quatre années  passées à la tête de la Féguifoot auront été les meilleures de l’histoire du football Guineen.

 

Un écris de  l’éminent  sociologue  Khalil KABA.