“On a changé l’indice CAF”


Depuis l’avènement de Mamadou Antonio SOUARE, outre la population de Matam, le Horoya AC a drainé beaucoup de supporters, comme cet habitant de Kaloum. Il se nomme Mohamed CAMARA, connu sous le nom de « c’est les moyens ».

– Quel est votre nom ?

Je me nomme Mohamed Camara « c’est les moyens », habitant de la commune de Kaloum…

– Vous supportez le Horoya AC, plutôt que l’ASK (Association Sportive de Kaloum), pourquoi ?

La vie c’est un choix. Ce n’est pas parce que je suis de Kaloum, que je dois forcément les soutenir. C’est le Horoya AC que je supporte à cause de son ambition. C’est un club qui a une vision sur le long terme. Vous avez vu la progression depuis l’arrivée de notre propriétaire Mamadou Antonio SOUARE en 2012 et jusqu’à aujourd’hui. Il y a une nette différence, donc c’est à cause de tout cela que j’aime ce club.

– Vous êtes satisfait ?

Je dirai oui, parce que chaque année on change de cap…. Déjà, grâce à nous la Guinée a quatre représentants en coupes africaines, car on a changé l’indice CAF. Et cette année on va jouer la demi-finale de la Coupe CAF  

– Vous suivez les entraînements, quelle lecture ?

Pas toujours à cause de la Covid 19, mais à certains moments oui. Je vois que l’entraîneur ne badine pas avec ses principes, il n’aime pas un travail mal fait. De cette façon-là, ça nous donne encore plus confiance. Je n’ai pas peur, si les joueurs s’appliquent ils vont bien faire au Maroc
Je vois que les collaborateurs aussi font leur boulot, le coach responsabilise tout le monde. C’est une équipe professionnelle, car même dans leur entraînement tu sens que c’est du professionnalisme. 

– Vos prières ?

Malgré que nous ne sommes pas au Maroc, sachez que nous sommes de cœur avec tout le groupe. Je suis confiant et convaincu qu’ils vont nous rendre joyeux, inchalaou. Nos prières vont les accompagner. Que tous les supporters prient pour eux. Nous sommes unis derrière l’équipe. 

 

Source link